Mondial 2018 : Top 5 des favoris

C’est sans doute l’évènement sportif de l’année le plus attendu : la coupe du monde 2018. En effet, du 14 juin au 15 juillet 2018, la Russie servira de cadre à l’organisation de la 21e édition de la coupe du monde de football. Si toutes les 32 sélections qualifiées rêvent d’un parcours digne dans la compétition, certaines sortent évidemment du lot et sont vues comme de sérieuses favorites pour remporter le Graal.

Nous vous proposons de découvrir notre top 5 des pays favoris pour le Mondial 2018.

L’Allemagne, le tenant du titre

Quatre ans après son sacre au Brésil, la sélection allemande fait encore partie des grands favoris de cette nouvelle édition. En effet, depuis 2006, la Mannschaft a toujours terminé dans le dernier carré des compétitions majeures. Placés cette fois-ci dans le groupe F dit « groupe de la mort », les hommes de Joachim Low auront en face des équipes difficiles à jouer telles que la Suède, le Mexique et la Corée du Sud. Cependant, avec son effectif de qualité et son système de jeu basé sur un collectif incroyable, l’Allemagne a toutes les chances pour aller décrocher sa cinquième couronne mondiale. Malgré donc le départ à la retraite de certains cadres, cette équipe peut compter sur des joueurs expérimentés comme Neuer, Hummels, Kroos ou Ozil et sur une jeune génération de talents composée de : Julian Draxler, Timo Werner, Leroy Sané et bien d’autres.

Le Brésil, une image à soigner

Malgré sa déroute à domicile lors de l’édition 2014 avec une terrible défaite qui est toujours dans les mémoires, le Brésil reste l’un des grands favoris de la compétition. La force de la Seleção repose surtout sur sa profondeur d’effectif impressionnante, son secteur offensif très fourni et sa solide défense qui fait rêver. La formation désormais dirigée par Tite est en pleine confiance en ce moment et n’aura certainement aucune difficulté à terminer en tête d’un groupe à sa portée. Cette équipe peut d’ailleurs compter sur sa star parisienne Neymar qui à lui tout seul peut créer le danger aux défenseurs adverses. C’est donc avec une formation complètement rajeunie et composée de talents comme Coutinho, Willian, Marquinhos, Paulinho, Casemiro, Gabriel Jesus et autres que le Brésil aura à cœur de rétablir sa réputation et de se faire pardonner de l’édition précédente aux yeux de ses nombreux supporters.

L’Espagne, un retour en force

Avec des joueurs pendant longtemps annoncés sur le déclin, l’Espagne a prouvé qu’elle était encore sur le podium des meilleures équipes au monde. Et pour preuve : la Roja a affiché un bilan séduisant lors des éliminatoires avec neuf victoires et un match nul en dix rencontres disputées. Comme un phénix qui renait donc de ses cendres, la formation espagnole semble avoir retrouvé les clés de son jeu redoutable qui l’avait placée sur le toit de l’Europe et du monde entre 2008 et 2014. Si cette équipe a tous les atouts pour aller loin dans la course au titre, elle devra se défaire de son gros adversaire du groupe qu’est le Portugal, le champion d’Europe en titre. Pour ce faire, l’Espagne pourra miser sur ses joueurs expérimentés comme De Gea, Ramos, Piqué Carvajal, Alba, Iniesta, Silva, Busquets et aussi sur de jeunes talents comme Isco, Morata, Asensio, etc.

La France, un autre exploit après 20 ans ?

Pour de nombreux observateurs, la France fait partie des nations favorites pour remporter la compétition. Après sa finale ratée à domicile en 2016 durant l’Euro, les hommes de Deschamps ont encore toutes les cartes en main pour aller au bout de cette nouvelle édition. Cette sélection compte d’ailleurs dans ses rangs l’arrivée de nouveaux talents à fort potentiel comme Kilyan Mbappé, Thomas Lemar, Ousmane Dembélé, Presnel Kimpembe qui peuvent porter haut les couleurs tricolores. Ceux-ci viennent ainsi enrichir un effectif de joueurs déjà confirmés à l’échelle internationale comme Griezmann, Kanté, Pogba, Varane, etc. Les Bleus sont-ils désormais mieux taillés pour rééditer un autre exploit après celui de 1998 ? Wait and see…

L’Argentine, vice-championne

Finaliste malheureuse de l’édition 2014, la sélection d’Argentine s’est qualifiée in extremis pendant les dernières journées des phases éliminatoires de la zone d’Amérique du Sud. Si cette équipe a laissé planer le doute sur sa qualification, elle doit sa remontée incroyable à son joueur vedette et capitaine Messi qui, grâce à son fameux triplé, a ouvert les portes de la Russie à ses coéquipiers. Fort de son effectif de qualité composé de stars expérimentées (Di Maria, Dybala, Icardi, Otamendi…) évoluant dans les plus grands clubs d’Europe, l’Albiceleste fait figure de favori en raison surtout de son statut de vice-champion du monde en titre. Toutefois, la tâche ne s’annonce pas si facile pour les joueurs de Sampaoli qui se retrouvent dans le même groupe que la Croatie, l’Islande et le Nigéria.